Méthode Meer

Cette méthode ne réduit pas les apports caloriques quotidiens, ni n’utilise des substituts de repas, ni ne résout en rien le problème de surpoids. Elle travaille sur les conséquences de plusieurs facteurs. Afin de maigrir durablement, il est indispensable de comprendre la source du dérèglement de la conduite alimentaire. Enfin, pour que l’action soit pérenne, il s’avère important d’agir sur les comportements qui poussent à manger.

L’aliment agit comme un anesthésiant ou un anti douleur, le surpoids comme un isolant :

Cette méthode ne compte pas les calories mais comment expliquer que certaines personnes mangent beaucoup et ne grossissent pas, voire même, sont en sous poids, et que d’autres, mangent très peu et sont en surpoids ? Oui, parfois le corps en sous calorie grossit. Ainsi, il est aisé de comprendre que ce n’est pas l’alimentation la cause du problème.

Le surpoids est un vrai problème sociétal : les personnes en IMC supérieur à 30, considérées comme obèses modérées, sont de plus en plus nombreuses.

Comment comprendre que tout le monde soit exposé aux mêmes publicités de produits alléchants et que certains y succombent et d’autres pas ! Si la nourriture était réellement la cause du surpoids, nous serions tous obèses en occident !

Illustration - Aliment Anesthesiant - Page Méthode Meer

Comment gérer le surpoids :

Illustration - Gérer le surpoids - Page Méthode Meer

Paradoxalement, ce dernier crée une sorte d’équilibre qui s’ajuste chaque jour. Ce surpoids ne vous satisfait, néanmoins, il est pour vous actuellement, la solution gagnante pour maintenir l’équilibre dans vos cellules. Imaginer contrôler et rationaliser la nourriture et donc de ne pas répondre aux besoins nutritionnels exprimés par notre corps est suffisant pour créer un déséquilibre et/ou un stress qui engendre la prise de poids. La manière de s’alimenter est, évidemment, fondamentale pour le maintien en bonne santé de nos cellules. Mais c’est bien l’état psychologique dans lequel vos cellules et vous mêmes êtes, qui provoque le besoin de contrôler cette nourriture ou celui d’en ingérer plus que bésoin. Ainsi, le surpoids est une adaptation idéale que votre corps a trouvé pour vous maintenir au mieux de ce qu’il est possible de faire, compte tenu, de ce que vous pensez de vous et de la perception du monde qui vous entoure, évidemment que vous en soyez conscient ou pas.

Un bouclier qui protègerait notre forteresse, ce surpoids ?

Il peut agir chez certaines personnes comme un isolant. Certaines, y compris les personnes en IMC >35 – mangent vraiment peu et sont pourtant en surcharge pondérale. La stratégie inconsciente, dans ce cas, est un gonflement des cellules qui ont le rôle de « boucliers » qui protègent cette fameuse forteresse, c’est-à-dire l’état psychologique de la personne. La prise de poids et la nourriture sont étroitement liées, bien évidemment, mais c’est l’environnement mental, dans lequel nous vivons qui pousse à manger davantage et/ou à stocker.
La nourriture apporte du plaisir et du réconfort que parfois notre vie ne nous offre pas ou peu. Mais grâce aux neurosciences, à l’épigénétique et à la médecine quantique, une étape a été franchie pour pouvoir œuvrer et modifier ces mécanismes sur lesquels nous n’avions pas prise, jusqu’alors. La Méthode Meer® est une approche révolutionnaire et unique suite au résultat d’une vingtaine d’années d’études et de recherches pour aboutir à une approche très simple, très pragmatique voire ludique qui va vous permettre de vous alléger la vie, au sens propre comme au sens figuré.

Illustration - Forteresse - Page Méthode Meer

Comprendre les causes profondes de cette prise de poids :

Illustration - Causes profondes - Page Méthode Meer

Côté neurologique, l’origine de cette dernière est principalement liée à un dérèglement de l’hypothalamus (zone du cerveau qui gère nos fonctions vitales) par la sécrétion de l’hormone du stress : le cortisol. Cette hormone vitale prédomine dans la quasi totalité du système physiologique : tension artérielle, fonction cardiovasculaire, métabolisme des glucides, fonction immunitaire, …

Ce stress occasionne ce dysfonctionnement, ainsi que les états émotionnels négatifs, qu’ils soient conscients et/ou inconscients.

Donc le stress, seul, serait à l’origine de la prise de poids?

Précisément, ce sont les émotions qui sont génératrices de stress. Des études prouvent que les personnes en surpoids sont celles qui ont le plus de mal à faire face aux événements difficiles de la vie, on parle dans ce cas d’intolérance émotionnelle, d’hypersensibilité ou encore d’hyperémotivité.

S’autosaboter, se critiquer ou subir des critiques, faire toujours passer l’autre avant soi, ne pas savoir dire tout simplement non, être « trop gentil », avoir une mauvaise image de soi ou un manque d’affirmation personnelle mais également refuser la réalité (tel que le déni suite au choc) Par exemple, des évènements tels que décès, maladie, séparations, etc., ou encore avoir peur du futur, peur d’être une mauvaise mère(père)… sont autant de situations qui enclenchent des émotions négatives, donc des stress, qu’une personne en surpoids va tenter de récuser à travers l’alimentation.

La nourriture est le carburant indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Elle nous apporte énergie et comble certains de nos besoins en réconfort. Elle nous apaise pratiquement instantanément. Par contre, parfois, elle engendre (pendant et après l’ingestion alimentaire) des émotions négatives comme la culpabilité. Enfin, elle est connue pour ses effets antalgiques et anesthésiants. Il peut arriver également de ne rien ressentir de ce que nous évoquons et pourtant d’être en surcharge pondérale, il s’agit alors de stress inconscients : les fameux CNI (comportements neuro inconscients) , exclusivement liés à la méthode Meer, qu’on ne peut pas retrouver ailleurs et qui s’adaptent à chaque personne.

Ces CNI (comportements neuro-inconscients) sont la clé de réussite de ce programme hors pair complet. Il existe une 20 ène de CNI pouvant être travaillés. Chaque client a ses propres CNI à travailler, suivant sa vision du monde, son éducation, ses problèmes rencontrés, etc….

Le travail d’un CNI étant par définition personnel, aucun protocole ne peut être identique par la méthode MEER. Nous travaillons sur les problématiques uniques de chaque client, ainsi chaque personne traitée ressortira avec une voie d’approche différente mais en ayant le même but : perdre du poids de manière définitive.