Ménopause = Prise de poids systématiquement?

Nous lisons beaucoup de choses sur la ménopause, elle libère certaines et effraie d’autres.

Il est certain que c’est une période changeante pour l’organisme. La nature est bien faite, la procréation n’est plus d’actualité, les femmes peuvent enfin « souffler  » comme je le répète en consultation. J’avais fait un premier article sur ces femmes asiatiques il y a quelques mois, qui nomment cette période comme un 2ème printemps et vivent cette nouvelle vie avec une aisance folle, une classe inouïe et un sentiment de liberté intense !

L’idée reçue de la majorité des femmes est de croire que nous prenons toutes du poids à ce moment la et que c’est la fin de la féminité. Il n’en est rien. 100% des femmes ne prennent pas de poids et quant à la féminité, elle ne s’arrête pas là fort heureusement ! Pourquoi et comment ça fonctionne?

Deux hormones féminines oestrogènes et progestérones sont émises jusqu’à la ménopause. Les oestrogènes sont les hormones de la féminité et les progestérones (pour gestation) celles de la procréation. Seules les secondes s’arrêtent mais les oestrogènes continuent et nous gardons ainsi (ou encore plus!) notre féminité, sans avoir les inconvénients des menstruations et contraintes diverses liées aux cycles. Féminité +++ retrouvée, liberté amplifiée !

Parallèlement, le métabolisme de base de la femme ménopausée est quelque peu réduit. Notre corps a besoin de moins d’énergie pour fonctionner car son but désormais est de « se la couler douce ». Ainsi, nos besoins devant être connectés avec nos vrais ressentis corporels de faim et de satiété, naturellement, nous devrions moins manger, une fois ménopausée.

La qualité doit primer sur la quantité. Les aliments ingérés doivent apporter des nutriments, des vitamines qui favorisent le bien être : les oméga 3, les différentes vitamines…Une supplémentation peut être aussi envisagée en cas de carence. Choisir de préférence des aliments bio, opter pour le maximum de fruits et légumes au quotidien et éviter d’acheter des produits transformés.

Le sport, à raison de 2 ou 3 fois par semaine, peut annuler cette prise de poids car les efforts demandés équilibre ce métabolisme de base quelque peu réduit. Ainsi, il est conseillé de bouger, de marcher et/ou de faire du sport à cette période même si vous n’en avez jamais fait. La notion de plaisir étant indispensable pour réitérer ces nouvelles habitudes, vous devez choisir le sport qui vous correspond, qui vous fait plaisir et qui vous donne envie d’y revenir.

Enfin, passez en mode plaisir pour toutes les actions de la vie. L’âge de la maturité fait comprendre que nous n’avons plus rien à prouver. Passez en mode « lâcher prise » pour le maximum d’évènements dans votre vie (les enfants grandissent et s’autonomisent, le travail est perçu avec une certaine relativité, etc..). Je croise beaucoup de clientes dans mon cabinet avec une charge mentale trop importante, générant une source de stress difficile à gérer. La perte de poids commence dès que les stress diminuent.

Ces deux modes activés (plaisir et lâcher prise) et vous verrez la vie sous un autre angle : une certaine forme de liberté enfin retrouvée qui est propice à cette période.

VOUS avez le choix de vivre VOTRE ménopause. Optez pour la liberté !

Cathy NAGAT VAN HEMELRYCK

Coach Neuro Comportementaliste en Nutrition.

www. dietethique.fr

LA Clinique Esthétique, 1, rue de la maisonnette 85100 LES SABLES D’OLONNE.